Ventilation Haute-Marne

La ventilation est une des spécialités de la société Hatterer électricité à Langres. De la pose à l’entretien, notre équipe sera à même de répondre à vos attentes et à redonner un second souffle à votre maison.

lire un document traitant du sujet pour les maisons anciennes en cliquant ici

LE CONFORT OPTIMUM ET UN GAIN D’ENERGIE 

La ventilation double-flux, qu’est ce que c’est ?
La ventilation Double Flux permet d’obtenir un gain jusqu’à 95% sur les calories de l’air extrait. Un échangeur situé dans le caisson permet de récupérer la chaleur contenue dans l’air extrait avant le rejet de l’air vers l’extérieur. L’air entrant est ainsi pré-chauffé.

ventilation haute-marne hatterer électricité
Vidéo explicative du double-flux

Avantages

Gain énergétique :

En hiver vous pouvez réaliser jusqu’à 20% d’économies de chauffage
Exemple de gain : 
Air extrait pollué : 21°C  
Air neuf entrant : 2°C

Dans un système classique, l’air introduit dans la maison par les entrées d’air est à 2°C. Il a donc besoin d’être fortement réchauffé. Avec le système de ventilation Double Flux, l’air neuf entrant réchauffé est environ à 20°C. Le système principal de chauffage de la maison est donc économisé.

En été : Climatisation douce et naturelle
Certains caissons sont équipés d’un système « by-pass » qui permet l’introduction de l’air frais nocturne sans qu’il ne soit réchauffé au contact de l’air chaud accumulé dans la maison la journée, en évitant l’échangeur. Dans ce cas l’air entrant rafraîchit l’air du logement d’où un bien être en cas de chaleur excessive.
 
Encore plus de confort :

Confort acoustique
En remplaçant les entrées d’air classiques par une seule prise d’air installé en façade murale ou sous la toiture, les bruits extérieurs sont supprimés.
Santé
L’air entrant est filtré avant de passer par l’échangeur. Ainsi, la ventilation Double Flux assure une maîtrise de la qualité de l’air intérieur.
 
Installation
Comme son nom l’indique, le système comporte 2 flux d’air. En effet, en plus du réseau d’extraction habituel, il faut installer un 2ème réseau d’insufflation pour amener l’air neuf dans les pièces de vie.
Les entrées d’air classiques sont remplacées par des bouches d’insufflation.
 
CONSEIL
Afin d’optimiser l’installation, nous recommandons d’utiliser des gaines isolées thermiquement et phonétiquement .
Les gaines seront si possible installées dans le volume chauffé, en faux plafonds ou soffites, afin d’améliorer le gain thermique. Dans ce cas, il est possible d’utiliser des conduits rectangulaires extra-plats.

Voici des photos d’installation réalisées par notre société Hatterer électricité.

Ventilation double flux haute-marne hatterer électricité

Ventilation double flux haute-marne hatterer électricité

Ventilation double flux haute-marne hatterer électricité

 

LA TECHNIQUE DU PUITS CANADIEN (OU PUITS PROVENCAL OU PUITS CLIMATIQUE)

Le principe :
A une certaine profondeur, le sol a une température très stable, toujours tempérée par rapport à celle de l’air extérieur. Au delà de 6 m de profondeur, la température du sol ne bouge plus. Mais l’optimum pour un puits Canadien se situe entre 1.5 et 2.5 m, compte tenu des impératifs économique : Terrassement, montage, raccordement.
 
L’hiver
Economie sur la consommation de chauffage jusqu’à 15%
Au lieu de rentrer dans la maison à -10°C, par exemple, l’air neuf rentre réchauffé à +2°C. L’économie sur la consommation de chauffage peut atteindre 15%, selon les zones géographiques et le type de la maison.

L’été :
Rafraîchissement de 5 à 8°C de l’air de la maison
Au lieu de rentrer dans la maison à des températures pouvant largement dépasser les 30°C, l’air neuf rentre rafraîchi à moins de 25°C, ce qui permet de parler de « climatisation douce ». En effet il n’y a pas l’investissement et la dépense énergétique de climatiseurs.
En demi-saison :
Pas besoin d’utiliser le puits Canadien, l’inertie de la maison suffit à gérer les écarts de température.
Un thermostat extérieur ferme le puits Canadien et laisse l’air neuf pénétrer dans la maison par la grille secondaire.
 
CONSEIL
La qualité de l’installation et des produits utilisés est fondamentale tant au niveau de la satisfaction retirée dans l’utilisation que dans la longévité de l’installation.
Les produits de qualité vous garantissent les critères suivants :
 
Qualité thermique :
Le polypropylène modifié compact permet d’obtenir une conductivité thermique optimisée 7 fois supérieur à celle du PVC structuré et près de 1.5 fois celle du polypropylène standard.
Le polyéthylène est déconseillé et le PVC est à proscrire.
Echange thermique air/sol constant tout au long du réseau.
Réseau est 30 à 40 % plus court qu’avec les solutions à parois structurées (présence de « bulles » d’air qui isolent et réduise l’échange thermique).
Qualité mécanique :
La qualité du polypropylène amène une stabilité et une longévité de l’installation inégalées.
La rigidité des tubes permet un réglage très facile de la pente de 1 à 2% indispensable pour l’évacuation des condensats.
Ainsi pas de risque de stagnation d’eau, cause de développement bactérien.
Hygiène et confort :
Le polypropylène des conduits est complété par co-extrusion d’une couche de sel argentique, assurant une protection anti-bactérienne très efficace.
Par ailleurs les joints étanches « safety lock » assurent une étanchéité sans faille du réseau. Ils évitent également l’emploi de colles qui seraient sources d’émission de vapeurs nocives.
 
Installation :
Les grands principes 
La longueur du réseau enterré détermine la qualité de l’échange thermique. Plus le réseau est long, plus l’air y circulant sera refroidi ou réchauffé selon la saison. Pour obtenir une évacuation régulière des condensats, il faut assurer au réseau enterré une pente constante de 1 à 2%.
On retiendra qu’en moyenne une maison de 150 m² conçue dans le cadre de RT 2005, nécessite 40 m de tubes enterrés (variable selon la nature du sol).

Une question sur la ventilation? Besoin de plus d’informations ?

Artisanat

Contact